Thèmes de recherche

null

Risques et agir communicationnel : Etudes des phénomènes de rationalisation dans les systèmes de Santé
Présentation

Le programme de recherche mené à Tarbes par l’Equipe Ecorse - axe2 - sur les systèmes de santé interroge les processus de rationalisation qui relèvent à la fois de technologies méthodes - gestion des risques au travail (procédures, dispositifs de déclarations, méthodes de traitement des événements indésirables)- et de technologies outils – l’informatique, plus particulièrement les systèmes d’information et leur évolution dans des logiques d’intégration (ERP ; informatisation progressive de l’ensemble des activités hospitalières) et d’inter-opérabilité (réseaux de santé et systèmes d’information partagés).

Ce programme fait l’objet d’approfondissement sur des thématiques complémentaires :

 - Rationalisation et gestion des risques. 
 - Rationalisation équipée : informatisation du dossier de soin des patients, logiciel de gestion des risques. 
 - Intégration et interopérabilité, les conditions de la coopération et de la maîtrise des risques intra et inter établissements.
- Traitement médiatique des risques concernant la santé publique ou résultant des activités dans les établissements de santé.
 

DÉMARCHE, MÉTHODOLOGIE
 

La démarche méthodologique mobilisée est fondée sur une analyse approfondie de l’existant, par observations en situations réelles, entretiens, et études de documents… Elle repose sur des engagements de respect de la confidentialité et d’anonymisation tant auprès des institutions que des personnes.

Pour comprendre des systèmes complexes en évolution, nous privilégions des études de cas longitudinales approfondies, avec suivi des transformations à l’œuvre sur plusieurs années, en partenariat avec les établissements étudiés.

Les résultats intermédiaires et conclusifs font l’objet de restitutions auprès des responsables et des personnels concernés.
 

Quelques publications significatives :

 - DAVID B., 2008. Le projet comme dispositif de médiation du collectif, Colloque Les dispositifs de médiation organisationnelle, technologique et symbolique dans la communication des organisations, Actes, Université de Nice Sophia Antipolis, décembre, p. 88-93. 
 - GRABOT B, MAYÈRE A., BAZET I, (Editors), 2008, ERP Systems and Organisational Change : a social technical insight, éditions Springer, 221 p.
 - De TERSSAC G., BAZET I., RAPP L. ,(coord.), 2007, La rationalisation des activités communicationnelles et coopératives dans les entreprises, Editions Octarès, Toulouse (publié avec le concours du CNRS).

Collaboration et diffusion des programmes pluri-annuels sur contrats de recherche

Contrat de recherche récents et actuels

 

2001-2006 : AFICOP - Analyse et Formalisation des Informations et des Connaissances dans les Organisations Productives, Contrat CNRS, Prog. Société de l’information. 

2005-2009 : PCCD/GEI - Pilotage, Coopération, Cognition, Dispositions, pour la MiRe/DRESS, Ministère Santé, et Région.

Programmes en cours 
 - Contrat Institut des Sciences de la Communication du CNRS, Programme Société de la Connaissance, Travailleurs du Savoir, Rationalisation (SoCoTSaRa).
 - Contrat SyGéo, Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services, Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, associant le CERTOP, l’ENIT, HEC Paris, MLState, et Scan & Target, sous la coordination de MLState.

 

En partenariat avec les Sciences de l’ingénieur et les Sciences informatiques : LGP ENIT et IRIT

 

Les activités de recherche sur le site de Tarbes prennent appui sur des collaborations nombreuses développées depuis 2004 avec le LGP, ENIT.

Elles ont donné lieu à plusieurs publications en collaboration (cf. notamment l’ouvrage publié en commun aux éditions Springer, 2008), se concrétisent également dans la codirection d’une thèse (Florian Hémont), et se poursuivent dans le secteur santé avec une recherche sur l’informatisation du dossier de soins dans divers établissements de santé en région.

Des collaborations ont été développées avec l’IRIT, thème 3 (Interaction, autonomie, dialogue et coopération), avec notamment 2 thèses en codirection, et un partenariat dans le Master 2 ICMST.


 

Valorisation transférable 


Domaines d’expertise 
 - Etude des problèmes de communication posés par les changements techniques ou organisationnels.
 - Analyse socio-sémiotique du traitement médiatique des crises et des débats de santé publique.
 - Analyse de la gestion des risques, analyse des pratiques de concertation. 

Le CERTOP est membre de l’IFERISS, Institut Fédératif d’Etudes et de Recherche Santé et Société, et partie prenante
 - De la collaboration avec le centre expert santé du CHU, plateforme d’évaluation sur les questions d’acceptabilité sociale des innovations en santé. 
 - Du séminaire de recherche "Pénibilité et santé : les conditions de l’effort soutenable au travail", financé par l’IRESP, Ministère Santé. 
 

Partenariats scientifiques internationaux

 

Faisant suite à la collaboration qui a associé le LGP - ENIT et le CERTOP dans le cadre du programme HOPS (Human and Organizational Aspects of Planning and Scheduling) financé par le 5ème PCRD, un projet de Workshop a été soumis à l’European Science Foundation sur le thème : "Patient Journey and e-Health Evolution : questions of coordination and planning".

Outre les laboratoires précités, il associe des chercheurs d’ Allemagne, Finlande, Irlande, Pays Bas, Royaume Uni, Suède et Suisse, ainsi que des professionnels de certains de ces pays (réponse attendue en décembre 2010).

Partenariats en cours de développement avec l’UQAM, l’Univ. de Montréal, l’Univ. d’Ottawa.

Recherche en marketing
Présentation


Thématique personnelle

 - Facteurs de succès des alliances entre marques (co branding).
 - Comportement du consommateur : déterminants des comportements d’achat.
 - Diffusion des innovations Dynamique des apprentissages : pédagogie par projet, motivation. 
 

Exemples de travaux réalisés

 - Co-branding équitable : analyse des facteurs de succès d’un café équitable.
 - Typologie des consommateurs de produits équitables. 
 -  Analyse des déterminants des achats de produits équitables, de produits bios, de produits bios régionaux.
 -  Diffusion d’une innovation : le cas de l’introduction des produits biologiques dans les cantines scolaires.
 -  Dynamiques technico-économiques et développement d’un champ organisationnel : le cas de l’agriculture biologique en France.
 -  Apprentissage : facteurs de succès de la pédagogie par projet, facteurs de qualité des cours en grands groupes (amphithéâtre). 
Collaboration et diffusion

Contrats de recherche

 - INRA-Région Midi-Pyrénées
 -  Max Havelaar
 -  Plate-Forme du Commerce Equitable
 -  Service Universitaire de pédagogie de l’UPS
 

Valorisation transférable ou application

Préconisations managériales sur

 - Le développement du commerce équitable
 - Le développement de l’agriculture biologique
 - Les stratégies marketing concernant l’origine régionale des produits
 

Partenaires ou secteurs d’activités

 - Secteurs d’activités actuels : agriculture biologique, commerce équitable. 
 - Partenaires actuels : INRA, ENFA, Max Havelaar, PFCE.
 - Secteurs d’activités potentiels : agro-alimentaire.
 -  Partenaires potentiels : PME des Hautes-Pyrénées. 
Recherche sur l’Economie, les Politiques et les Systèmes sociaux
Présentation


 

Thématique personnelle de recherche


Investissements directs étrangers et développement Investissements directs étrangers et développement local Société civile et dynamiques de développement local Mobilité du capital humain et développement Dynamiques territoriales dans les pays en développement. 
 

Contribution, démarche, méthodologie

 

Depuis la fin des années 1990, les différentes thématiques de recherche ont été développées dans le cadre de partenariats euro-méditerranéens divers. Chaque projet de recherche a donné lieu à un travail en équipe et s’est conclu par une publication commune sous forme d’ouvrages collectifs ou de numéro spécial d’une revue.

Que ce soit des programmes pilotés par l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (Le Maghreb, un espace émergent ?), par le Ministère des Affaires Etrangères, (FSP-Processus de territorialisation en Méditerranée) ou encore par la Maison des Sciences de l’Homme d’Aix-Marseille (6ème PCRD), ces projets collectifs ont permis des échanges pluridisciplinaires intenses et un travail de terrain fort intéressant.

Dans la dernière étape de ces collaborations, j’ai travaillé sur l’émergence d’un secteur aéronautique au Maroc qui se développe rapidement pour répondre aux besoins d’Airbus d’externalisation dans des pays de proximité.

Collaboration et diffusion

Types de projets ou Projets réalisés (contrat de recherche)

 

 - Coopération euro-méditerranéenne.
Membre du Groupe de recherche "Le Maghreb, un espace économique émergent ? IRMC, 2007-2009.

 - Membre du réseau RAMSES 2 (Réseau d’excellence euro-méditerranéen des centres de recherche en sciences humaines sur l’aire méditerranéenne). Participation à l’axe : “ Innovations et dynamiques territoriales en Méditerranée ” dans le cadre du 6ème PCRD. Participation à 3 WP. 

 - Membre du Comité Directeur du programme "Appui à la coopération en sciences humaines et sociales Maghreb-France dans le cadre du Fonds de Solidarité Prioritaire", thématique 5 " les processus de territorialisation en Méditerranée" et coordinatrice de l’équipe toulousaine (2006-2008). 

 - Organisation du Séminaire RAMSES-FSP. 

 

Compétences extérieures utilisées ou requises - Production scientifique liées à ces projets

 

 - Local development and territorial governance : civil society actors in Morocco in the context of the Euro-Mediterranean Partnership, in Schäfer I. and Henry J.-R. (ed.), Mediterranean Policies from above et from Below, Baden-Baden, Ed. Nomos, 2009, (en collaboration avec C. Baron). 

 - L’attractivité – Du « concept » aux politiques publiques, in Mézouaghi M. (dir.), Les localisations industrielles au Maghreb, Paris : Karthala, p.37-60, 2009, (en collaboration avec M. Mézouaghi). 

 - Le Maroc dans le redéploiement de l’industrie aéronautique française, in Mézouaghi M. (dir.), Les localisations industrielles au Maghreb, Paris : Karthala, p.149-182, 2009 (en collaboraboration avec S. Cancel). 
 

Valorisation transférable ou application

 

 - Les effets des investissements directs étrangers d’exportation-plateforme sur les industries locales au Vietnam : effet de compétition et retombées technologiques, en collaboration avec Nguyen T. et Kechidi M., Région et Développement, n°32, 2010. 

 - Mutations dans l’industrie aéronautique française et nouvelles localisations au Maroc - Vers de nouveaux territoires de l’aéronautique ? Géographie Economie Société, II, 2009, 251-274. 

 - Human Capital Mobility, competency development and growth, International Journal of Contemporary Sociology, Vol.47, n°1, 2010. 

 - Dynamiques de développement local et coordination entre acteurs, entre capital social et proximités, Redes, Revue Brésilienne de dévelop. 
 

Membre du Comité scientifique et du Comité d’organisation de Colloques

 

 - Les Suds confrontés au développement durable, 3èmes Journées de développement du GRES, Université Montesquieu-Bordeaux IV, 10-12 Juin 2009. 
 - L’émergence : des trajectoires aux concepts, Gretha, Université Montesquieu-Bordeaux IV, 27-28 Novembre 2008 . 
 -  Les Systèmes Productifs Locaux : réalités et perspectives maghrébines, Lereps-Université de Marrakech, 21 et 22 Avril 2006. 

Représentations sociales, médias de masse, discours politique, analyse de discours


Au carrefour des Sciences de l’Information-Communication, de la Psychologie Sociale, des Sciences Politiques et de la Linguistique, nos travaux portent sur les représentations sociales véhiculées par les médias généralistes et les hommes politiques : il s’agit de rendre compte, au travers d’analyses discursives, la manière dont les leaders d’opinion construisent la réalité.

 

Contribution, démarche, méthodologie


Pour observer l’évolution du vocabulaire employé par les acteurs de la communication de masse, nous avons recours à l’analyse statistique des données textuelles (lexicométrie, analyses morpho-syntaxiques…) qui permettent des analyses comparatives de vocabulaire : quels sont les "mots" employés par tel présidentiable ? Les mots employés pour parler de telle catégorie sociale ? Etc.
 

Nous nous interessons particulièrement au concept d’identité qui interroge de par sa complexité, son ambigüité, sa difficulté en saisir l’essence, voire sa dangerosité. En accord avec les processus socio-cognitifs de catégorisation et de stéréotypisation, il représente en effet à la fois :

-  Un besoin et une richesse intérieure pour chaque être humain et un facteur de cohésion sociale (coupe du monde de foot ; débat sur l’identité nationale et le fait d’être français)
 -  mais aussi un facteur pernicieux de discrimination sociale.

Collaboration et diffusion

Types de projets ou projets déjà réalisés

Thèse de Doctorat
L’interaction politique vue comme un processus de construction identitaire. Le cas des présidentielles 2007 : analyse du débat de l’entre-deux-tours et des questions de citoyens.
 

Compétences extérieures utilisées

De par notre interdisciplinarité (communication et psychologie sociale), nous intervenons auprès d’organismes publics ou privés, désireux de connaître l’avis ou le comportement des individus sur un domaine particulier.
 

Nos compétences théoriques et méthodologiques nous permettent de réaliser ainsi :

 - Enquêtes psychosociales, enquêtes d’opinion
 -  Expérimentations / Expériences de laboratoire
-  Analyses de discours
Langage et Cognition Sociale
Présentation


La thématique principale de recherche s’inscrit dans l’axe « Langage et Cognition Sociale » de l’équipe PsyCom. Plus spécifiquement, un intérêt est porté aux biais langagiers intergroupes (LIB) utilisés dans la communication, et ceci en référence au modèle de la distorsion linguistique intergroupe de Maass, Salvi, Arcuri & Semin (1989). Celui-ci prédit que les comportements désirables de l’endogroupe (vs exogroupe) et les comportements indésirables de l’exogroupe (vs endogroupe) sont décrits en des termes plus abstraits (vs concrets).
 

Les LIB sont étudiés (1) en réception, c’est-à-dire, au regard des effets qu’ils produisent par exemple, sur les attributions causales, la mémorisation (Girard & Burguet, 2004 ; Burguet & Girard, 2006, 2007, 2008, Girard & Burguet, 2009) et (2) en production quand il s’agit de montrer leur existence dans les discours naturels (Burguet & Girard, 2008 ) ou de comprendre les implications cognitives de leur utilisation ; ici analysées en termes de faible allocation de ressources (Girard, 2010).
 

Contribution, démarche, méthodologie


Les LIB en tant qu’indicateurs langagiers des relations intergroupes sont largement présents dans les discours naturels. L’analyse de corpus de titres de presse portant sur la coupe du monde de football 2006 (Burguet & Girard, 2008) conforte en effet le modèle et montre que les participants français préfèrent un titre abstrait (vs concret) pour décrire les victoires de l’équipe de France (vs de l’équipe adverse) et un titre concret pour les défaites des deux équipes. Nous montrons dans une autre étude (Girard & Burguet, 2009) que la manipulation des LIB dans le discours a également un fort impact sur la façon dont les destinataires se souviennent de l’information et sur les jugements qu’ils produisent notamment lorsqu’ils sont défavorables à l’endogroupe et donc susceptibles d’évoquer une menace identitaire.
Dans une dernière étude, nous supposons que le recours à une forte abstraction linguistique relèverait d’un motif plus cognitif par lequel, les individus en cas d’effort important, développeraient une heuristique de communication peu coûteuse (Girard, 2010). Nous montrons en effet au travers de différentes situations liées à la production de discours que lorsque le coût de production est fort, les participants utilisent davantage l’abstraction.

Collaboration et diffusion


Types de projets ou Projets réalisés


En marge des travaux appliqués visant à la conception d’un outil automatique d’évaluation des compétences communicationnelles en Français Langue Etrangère (projet dirigé par Pascal Marchand en partenariat avec le Pôle Européen, l’UPS et la société ACETIC - logiciel TROPES ), il est actuellement envisagé de poursuivre un travail d’analyse discursive initié à partir de corpus existants (Marchand, Girard, Martinez, 2005). L’objectif est de diagnostiquer à l’aide d’une grille précédemment élaborée à partir de ces corpus et de la littérature, les erreurs types (linguistiques, sémantiques, discursives et communicatives) pouvant être caractéristiques des différents niveaux d’expertise.
 

Compétences extérieures utilisées ou requises


Compétences dans l’utilisation de logiciels d’analyse de discours (TROPES) et de traitements statistiques (par exemple, Statistica).
 

Valorisation transférable ou application


Les applications possibles relèvent de compétences appartenant aux domaines de la psychologie sociale de la communication et de la psycholinguistique :

 -  Analyse du langage et des processus liés à la compréhension, mémorisation et production du discours.
 -  Méthodologie d’enquête (entretien qualitatif, biais de questionnement, etc.).
 - La communication persuasive.
 - Analyse de la communication verbale (interactions individuelles et groupales) et non verbale (gestualité, mimiques et émotions).
 - Analyse des médias écrits ( les contrats de communication).
Recherche sur les Apprentissages Par Projet (GRAPP)
Thématique


Le GRAPP s’intéresse au rôle des pédagogies par projet (stage, projet tuteuré, simulations de gestion…) dans l’enseignement supérieur de gestion.

Il réunit trois enseignants chercheurs de l’IUT de Tarbes venant chacun d’une spécialité différente

 - Bertrand Fauré : Information-Communication.
 - Frédérique Girard : Psychologie sociale. 
 - Jean-Louis Pernin : Economie-Gestion.

Toutes les recherches du Grapp ont été menées sur la population étudiante de l’IUT de Tarbes (département Gestion des Entreprises et des Administration et Techniques de Commercialisation).
 

Contribution, démarche, méthodologie

 

Avec des méthodologies diverses (observation du travail des groupes, questionnaires de suivi des projets, traitement statistique des bases de données "étudiants" de l’Université), le Grapp a contribué à éclairer les thématiques suivantes :
 

 - Apports de la pédagogie par projet (type d’apprentissage, réussite en licence, modalités d’évaluation). 
 - Facteurs d’apprentissage (motivation intrinsèque/extrinsèque des étudiants, qualité des dispositifs pédagogiques et de l’évaluation). 
 - Dynamique de groupe (gestion des conflits, typologie des apprenants, passager clandestin). 
 - Enseignement de la gestion et reproduction sociale (apprentissage technique et comportemental, diffusion du « nouvel esprit du capitalisme »). 


L’article suivant présente une synthèse : Fauré B., Pernin J.L., Girard F., Aissani Y., Tricot A., (2008). « Le groupe de recherche sur les apprentissages par projet à l’IUT de Tarbes. Bilan intermédiaire et perspectives », Revue ESSACHESS, n° 1-2, p. 201-207.

Collaboration et diffusion


 

Communications dans des colloques

 - Colloque « La qualité dans l’enseignement supérieur », 19-22 mai 2008, Montpellier
 - La qualité et les plus values de la Pédagogie Par Projet dans le cas des méthodes de techniques d’enquête en IUT (Fauré, Pernin, Tricot, 2008).
 -  Mesure de l’apprentissage et typologie d’apprenants dans les projets tuteurés en IUT (Pernin, Fauré, Aissani, 2008).
 -  Colloque « Pédagogies actives dans l’enseignement supérieur : Enjeux et Conditions », 24-26 janvier, Louvain La Neuve.
 - Dynamique de groupe et incertitude lors des jeux d’entreprise sur logiciels spécialisés (Fauré, Pernin, Girard, 2007).
 - Analyse des facteurs de succès des projets événementiels en DUT tertiaire (Pernin, Fauré, Girard, 2007).

 

Valorisation

 - Guide de la pédagogie par projet à destination des enseignants (Pernin, Cheynerie, Fauré, 2010) http://sup.ups-tlse.fr/projettutore/ - 
 - Méthodologie de formation en gestion de projet.
 - Prévention et traitement des conflits dans les groupes projet. 

 

Partenaires


 - Institut Universitaire Formation Maître (IUFM) Toulouse. 
 - Service Universitaire Pédagogie (SUP) de l’Université Paul Sabatier Toulouse. 
 - Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU). 
 - Association « Question de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur » (QPES). 
Gouvernance stratégique de l’innovation dans un réseau d’acteurs
Gouvernance stratégique


Mots clés : GESTION, STRUCTURATION , DIFFUSION d’une INNOVATION et EVALUATION des PERFORMANCES des ORGANISATIONS.

Pourquoi, comment et sous quelles conditions une innovation technologique et organisationnelle apparait, se développe et se diffuse dans un réseau d’acteurs ? Comment évaluer les performances des parties prenantes de ce processus d’innovation ?

Champs d’application : Le bâtiment performant, les énergies renouvelables et les réseaux intelligents (Smartgrids) dans la cadre de Clusters et des Pôles de Compétitivité.

De récents apports en économie de l’innovation remettent en cause la seule influence de la proximité géographique pour expliquer cette performance (Breschi et Lissoni, 2001) : elle ne serait une condition ni nécessaire ni suffisante pour expliquer la performance d’innovation (Boschma, 2005). Les modes d’organisation et le rôle des institutions pour le renforcement des liens de coopérations et le soutien de l’innovation au sein des clusters doivent aussi être pris en compte. Bell, Tracey et Heide (2009) plaident pour des recherches futures sur « le lien entre mécanismes de gouvernance et résultats spécifiques de performance » au sein des clusters...
 

Contribution,démarche, méthodologie


Approche théorique : Mobilisation de la THEORIE des SYTEMES d’ACTIVITES ( Y. ENGESTRÖM)

La théorie de l’activité s’intéresse aux systèmes d’activité et permet d’étudier la formation progressive de la décision finale en envisageant l’action de co-construction comme un processus collectif itératif orienté vers un objet commun. Au cours de ce processus de co-construction collaborative, les tensions et les réactions qu’elles entrainent sont à l’origine du « mouvement en avant » du système [ENGESTRÖM Y., 2006].

Méthodologie

Sites WEB, rapports d’activités, financier des entreprises concernées et état d’avancement des pôles de compétitivité. Enquêtes qualitatives (entretiens) auprès des responsables et quantitatives (enquête traitée avec le logiciel SPHINX) auprès des acteurs du réseau d’innovation.

Démarche

Il s’agit de tester différentes variables pour expliquer la performance individuelle des entreprises et l’utilité d’un management collaboratif du réseau d’acteurs. Quels sont les outils les mieux adaptés pour faire progresser une grappe d’entreprise vers une appropriation collective et collaborative de l’innovation.

Collaboration et diffusion

Types de projets ou Projets réalisés


Collaboration

Centre Sociologie de l’Innovation (C.S.I) et Centre Scientifique de Gestion (CSG) ECOLE des MINES Paris (Observatoire des pôles de compétitivité) et l’EMAC (Observatoire des pôles de compétitivité) APPEL d’OFFRES : ANR, programme PREBAT (2009) avec le CERTOP (UT2), l’EMAC ; APPEL d’OFFRE REGION MIDI PYRENEES : Programme SHS ( 2008) avec le CERTOP ( UT2), l’EMAC. 

Diffusion

Pôles de compétitivité : DERBI ( Région Languedoc Roussillon), TENERDIS ( Région Rhône Alpes) ; CAPENERGIE (Région PACA), Cluster BATIMENT ECONOME ( Région Midi Pyrénées). 
 

Compétences extérieures utilisées ou requises

Ce travail de recherche est effectué avec l’aide et le soutien de chercheurs du Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) et de la société TBC Innovation. 

 

Valorisation transférable ou application


Les pôles de compétitivité et Clusters suivant ont été consultés et annalysés pour comprendre leur gouvernance, leurs ressources et évaluer leur résultats en terme de performance.


 - DERBI (Région Languedoc Rousillon). 
 - CAPENERGIE ( Région Provence Alpes Cotes d’Azur). 
 - TENERDIS (Région Rhône Alpes). 
 - Cluster BATIMENT ECONOME ( Région Midi Pyrénées). 

Certaines entreprises des pôle de compétitivité vont utiliser ces travaux pour optimiser leurs investissements en recherche développement et innovation. 
 

Partenaires


Secteur du bâtiment :

 - Fédération Française du Bâtiment ( FFB).
 - Confédération de l’Artisanat et des Professionnels du Bâtiment ( CAPEB). 
 - Centre Scientifique et Technique du bâtiment (CSTB). 
 - Agence pour le Développement de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). 
 - Différentes entreprises : Groupe CAHORS, TBC Innovation, GAMBA ACOUTIC, BEHI …..


Secteur de l’Energie :

EDF distribution ; EDF Energies Nouvelles ; Gdf SUEZ ; VEOLIA ; TRANSERGIE ; TENESOL, SOLARCOM ; TECSOL ; COMPAGNIE du VENT ; CLIPSOL……

Etude du rôle de la communication dans les processus d’émergence et de transformation des organisations
Présentation


Le « phénomène bureaucratique » (Crozier, 1963) vit une période de mutation caractérisée par une diversité, volatilité et interdépendance accrues des formes organisationnelles. Ces organisations – leurs symboles, leurs artefacts, leurs représentants – occupent une place croissante dans le fonctionnement des sociétés modernes et dans la vie des individus (Power, 1995). La recherche en « communication organisationnelle » s’intéresse au rôle des processus, dispositifs et activités de communication dans ces transformations.

Inscrite dans le projet scientifique du Lerass, cette recherche vise à approfondir l’idée selon laquelle la communication est constitutive de l’organisation – ou organisante - (Bouzon, 2004 ; Putman, 2001 ; Taylor, 2000 ; Gramaccia, 1999).

L’accent est mis sur trois types de communication organisante:

 - communication normative (relative aux règles).
 - communication épistémique (relative aux savoirs).  
 - communication discursive (relative aux langages).
 

CONTRIBUTIONS ATTENDUES

 

Cette recherche est structurée par trois programmes de recherche consacrés chacun à un type de communication organisante (règles de sécurité, savoirs gestionnaires, language comptable).

L’hypothèse générale est que la dynamique des interdépendances entre ces trois types de communication explique de nombreux aspects du changement organisationnel :

Historiques : offrir une grille d’analyse des transformations inter-organisationnelles au cours du XXième siècle. 
Managériaux : éclairer certaines contradictions, paradoxes, zones d’ombre des processus de transformation intra-organisationnelle.
Prospectifs : proposer des hypothèses concernant l’évolution future des organisations contemporaines. 

 

Les premiers résultats invitent à porter un regard tout à la fois critique et optimiste sur les mutations en cours. Critique car la dilution croissante des distinctions antérieures (interne/externe, formel/informel, Hiérarchique/fonctionnel, écrit/oral) met en péril la formation de collectifs stables capables d’organiser non seulement la vie économique mais aussi la vie sociale.

Optimiste parce que les capacités d’invention humaine en matière d’organisation de leurs ressources normatives, épistémiques et discursives semblent illimitées.

Programmes de recherche

Les règles de sécurité


 - Partenariat : Recherche menée dans le cadre d’une cotutelle de thèse entre l’équipe Organicom (Lerass, Toulouse) et l’équipe « Communication, Organisation et Sociétés » (Mica, Bordeaux).
 - Méthodologie : Analyse longitudinale (1980-2010) de la constitution d’un corpus de procédures, normes, guides… portant sur la sécurité au travail dans l’industrie pétrochimique.
 - Principale publication :
Fauré B., (2010). "L’agentivité textuelle entre metatextualité et performativité : le cas des Operguid dans l’industrie pétrochimique", Etudes de Communication, n°34, p. 61-74.
 

Les savoirs gestionnaires

 

 - Partenariat : Recherche menée dans le cadre du projet du Grapp (Groupe de Recherche sur les Pédagogies Par Projet, IUT Tarbes) en collaboration avec l’IUFM (Toulouse).
 - Méthodologie : Analyses comparatives et expérimentales du rôle de la pédagogie par projet dans l’enseignement de la gestion.
 - Principale publication :
Fauré B., Pernin J.L., Girard F., Aissani Y., Tricot A., (2008). "Le groupe de recherche sur les apprentissages par projet à l’IUT de Tarbes. Bilan intermédiaire et perspectives", Revue ESSACHESS, n° 1-2, p. 201-207.

 

Le langage comptable

 

 - Partenariat : Recherche menée dans le cadre d’un travail de thèse au sein du Lerass.
 - Méthodologie : Analyse des dynamiques interactionnelles lors de la budgétisation des projets de construction dans une entreprise de BTP.
 -  Principale publication:
Fauré B., Brumman B., Giroux N. & Taylor J., (2010). "The calculation of business, or the business of calculation ? Accounting as organizing through everyday communication”, Human Relations, vol 63, n° 8, p. 1249-1273.


 

Valorisation

 

Cette recherche n’a pas de visée opérationnelle directe.
 

Elle peut cependant aider indirectement les décideurs en soulignant :

 - Des contradictions de la gestion de la sécurité (peut-on avouer que le risque existe ?). 
 - Des paradoxes de l’enseignement de la gestion (est-ce vraiment utile ?). 
 - Des zones d’ombre des systèmes d’information comptables et budgétaires (Pourquoi la transparence est-elle « compliquée » ?). 

Développement du comportement organisationnel
Présentation


Comprendre les attitudes et comportements des personnes et des groupes humains dans les organisations, soulèvent des questions d’un intérêt majeur. Dans ce contexte, force est de constater que nombreuses recherches mettent en exergue leurs déterminants et leurs conséquences qui restent sans cesse renouvelés. Dans ces perspectives, mes thématiques de recherche proposent de développer plusieurs domaines du comportement organisationnel, chacune d’entre elles concordant à des axes centraux pour le management des ressources humaines dans les organisations et les administrations :

 - Attitudes et émotions au travail (implication organisationnelle, tensions, stress, bien-être).
 - Comportements organisationnels (performance, soutien, déviance, absentéisme, démission).
 - Identité au travail (identification organisationnelle et professionnelle). 
 - Audit social et financier. 
 -  Dirty Work (« sale boulot ») et stigmas sociaux. 
 

Contribution, démarche, méthodologie


L’étude des thématiques envisagées s’appuie sur différentes méthodologies de recherche :

 - Des études quantitatives, réalisées par l’envoi de questionnaires de recherche faisant l’objet d’analyses typoligiques, d’analyses de variances ou de régressions multiples (à l’aide du logiciel SPSS).
- Des études qualitatives, basées sur la réalisation d’entretiens semi directifs, faisant l’objet d’analyses de contenu (à l’aide du logiciel Nvivo). 
Collaboration et diffusion

Types de projets ou Projets réalisés


 - Coopérative de soutien à domicile LAVAL au Québec (2009) : participation des salariés (aides de ménage à domicile) et de l’équipe encadrante à une étude qualitative (98 entretiens directifs et 4 focus group).
 - Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) de Toulouse (2006) : participation des salariés et équipes dirigeantes à une étude quantitative, par questionnaire quotidien durant deux semaines consécutives (770 questionnaires).
 - Cabinets d’audit internationaux (2004 et 2005) : participation des salariés et directeur des ressources humaines à une étude quantitative en deux temps de mesure (240 et 150 questionnaires) et une étude qualitative (20 entretiens semi-directifs). 
 

Partenaires ou secteurs d’activités


Partenaires :
 - Entreprises d’audit et de conseil (Ernst&Young, PricewaterhouseCoopers, Mazars et Guérard, Deloitte). 
 - Institut National de Recherche Agronomique (INRA) de Toulouse. 
 - Coopérative de soutien à domicile LAVAL du Québec.

Secteurs d’activités :
 - Secteurs de dirty work : aides à domicile, métiers sociaux, métiers de la santé. 
 - Sociétés, unités ou services d’audit. 
 - Autres : entreprises ou administrations visant l’amélioration de leur processus de gestion des ressources humaines. 
 

Projets et collaborations


Coopérative Laval - Québec

 - Méthodologie : entretien semi directif. 
 - Echantillon : 98 employés et managers. 
 - Recherche : analyse des comportements et identité au travail : pratique organisationnelle. 

 INRA Toulouse

 - Méthodologie : questionnaires quotidiens (2 semaines). 
 - Echantillon : 77 employés et managers. 
 - Recherche : analyse des attitudes et émotions au travail : pratiques organisationnelles. 

  Cabinets d’audits : KPMG, Ernst & Young.

 - Méthodologie : questionnaires et entretiens semi directifs. 
 - Echantillon : 250 + 150 auditeurs et managers. 
 - Recherche : analyse des attitudes et émotions au travail, pratique de gestion des ressources humaines. 
Développement durable, de l’injonction de normes globales à la mise en œuvre par les acteurs locaux ; le « prix à payer »
Présentation


La mise en œuvre d’une démarche Développement Durable appelle une manipulation des acteurs en présence de règles produites à un niveau global, abstrait et a-spatial.
Pour rendre opératoire ces règles générales, deux lectures sont possibles :

 - La norme contrainte qui fixe des objectifs définis a priori ; un programme unique permet d’obtenir un résultat unique. Produite sans liens concrets et particuliers avec les territoires et les acteurs locaux, leur caractère exogène rend leur transférabilité difficile. 

 -  La norme règle de conduite qui invite à emprunter des pratiques plus vertueuses. Les normes globales s’apparentent alors à des directions. Les acteurs se mobilisent concrètement sur le terrain pour la mise en place de procédures et de moyens et procèdent par étapes vers la durabilité.

Le relâchement de l’objectif en faveur de la seule bonne conduite et de l’adoption d’une gestion plus vertueuse au regard du Développement Durable est-il le « prix à payer » pour une réelle appropriation par les acteurs de mesures conformes au Développement Durable ? Autrement dit, faut-il que les conditions de la production des normes apportent une certaine marge de manœuvre pour que le Développement Durable devienne opératoire ?
 

L’Ecolabel Hébergements, l’entre-définition du global et du local


L’adoption de l’Ecolabel répond à une démarche volontaire et individuelle des hébergeurs d’adopter une procédure préétablie. A quel moment et comment dans différents territoires une entreprise intègre-t-elle ces enjeux de développement durable ?

En quoi ceux-ci répondent-ils à des règles inscrites dans les politiques publiques des territoires sur lesquels sont implantées ces activités économiques ?

Population étudiée :
Les hébergements, élément majeur de la servuction touristique par son impact environnemental ; 18 hôtels et campings arborant la petite fleur en région Aquitaine, première région écolabellisée en France(En avril 2010, l’AFNOR Certification recense 65 hébergements écolabellisés sur le territoire national).

Approche qualitative: 
 - Réalisation d’entretiens semi-directifs auprès de 11 hébergeurs écolabellisés et de focus groupes de clients des structures écolabellisées.
 - Des dispositifs sur la durabilité mis en œuvre par les acteurs publics et para-publics (Office de tourisme, comités départementaux et régionaux du Tourisme, collectivités locales) des territoires concernés.
Labellisation et durabilité des territoires


Projet Labelisation, AFNOR/UMIHRA, 2010-2011


Chez le client

 Place de l’Ecolabel dans le processus d’achat du client : pourrait renforcer la quête de sens dans la consommation Identification de l’Ecolabel dans le service rendu : discrète mais pratiques valorisantes. 

Chez l’hébergeur

 - Processus de décision d’adoption de l’Ecolabel : des démarches singulières. 
 - Apports de l’Ecolabel dans l’exploitation de l’hébergement : au-delà de la réduction des coûts et renforcement de la lisibilité et de l’image de l’entreprise. 

Pour le territoire 

Est ce que ces éléments produisent de nouveaux liens entre entreprises et territoires ?

Un système d’action collective émerge: le clubs des écolabellisés. 

 

Durabilité des territoires, projet 2011-2012

 

L’objectif est d’appréhender comment, à partir d’un cadre procédural fixant des directions générales, les acteurs locaux produisent des normes d’applications avec leurs perceptions et arbitrages propres.

Quelles étapes empruntent-ils pour produire des normes locales dans le contexte d’une confrontation quotidienne avec les problèmes environnementaux de leur territoire singulier et en relation avec des grandes directives énoncées au niveau global ?

Notre hypothèse est que la durabilité renvoie à des pratiques encore peu développées négociées entre acteurs, construites dans l’interaction par tâtonnement empiriques.
 

Valorisation : un rôle de médiation

 

Echanger des expériences pour informer et sensibiliser.
L’étude AFNOR/UMRHRA analyse les freins potentiels et les résistances effectives à la construction d’un développement durable de la filière et des territoires dans le but d’apporter des éléments de réflexion quant aux moyens de les lever ou au minimum de les alléger.

Première région écolabellisée de France dans le secteur de l’hébergement, les résultats obtenus seront utilisés afin d’accompagner les autres régions à mettre en place des actions de sensibilisation et d’information auprès des acteurs touristiques publics et privés.

 

Partenaires



 - AFNOR
 - Union des Métiers de l’Industrie Hôtellière
 - Atout France
 - Comités départementaux du Tourisme
 - Comités régionaux du Tourisme
- Conseils régionaux