Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu secondaire | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

IUT de TARBES

Recherche

Recherche une formation

Menu principal

Usinage du bois

Usinage du bois

L’ensemble des travaux présentés portent sur les liens existants entre une surface usinée et le procédé mis en jeu pour l’usiner, ainsi que le lien entre cette surface et son aptitude à répondre à une utilisation future.Les études traitent de tous les paramètres mis en jeu : essence du bois, paramètres machines, paramètres outils, paramètres de mesure de surface et types d’utilisation (surface revétue, surface de contact, surface esthétique…)

CONTRIBUTION, DÉMARCHE, MÉTHODOLOGIE

La première démarche (thèse de Jean Philippe Costes) consistait à étudier les différents paramètres machines et outils dans des gammes de vitesses très étendues "Usinage Grande Vitesse UGV". La deuxième étape était de définir une méthodologie de mesure des états de surface permettant de décrire quantitativement des défauts visuels bien définis, mais aussi de graduer ces défauts par une méthode précise ne faisant plus appel à l’avis humain (subjectif car différent d’une personne à l’autre, thèse Abolghasem Khazaeian). Pour compléter ce travail une étude sensorielle sur les aspects tactiles et visuels a été réalisée dans la thèse de Tahiana Ramananantoandro. Pour un mode d’usinage fournissant des états de surface différents, une analyse a été menée sur un panel d’observateurs, et les résultats obtenus se sont avérés parfaitement corrélés aux résultats mesurés.

Collaborations et diffusion

Types de projets ou Projets réalisés (contrat de recherche)

Pour valoriser ce travail une thèse de synthèse a été financée par la région Bourgogne (gros producteur de bois de douglas) et le Centre Technique du bois et de l’ameublement « CTBA » chargé de la diffusion auprès des industriels. L’objectif était de suivre une pièce de bois de la sortie de la scierie jusqu’à son utilisation en menuiserie.

Les pièces de bois sont usinées suivant un protocole défini pour obtenir une qualité de surface. Ces pièces vont donner trois lots : un ne subira pas de modification, le deuxième permettra de faire des assemblages collés et le troisième sera revêtu soit d’une peinture, soit d’un verni. Toutes ces pièces vont subir un vieillissement accéléré, cycle UV et cycle hygrothermique.

Compétences extérieures utilisées ou requises

L’ensemble de ces travaux s’inscrit dans une reflexion de groupe fédéré par l’association Groupe Usinage Bois (GUB). Ce groupe réunit tous les chercheurs en lien avec l’usinage du bois en France (ENSAM Cluny, ENSTIB Epinal, CIRAD Montpellier, INRA Nancy et l’iut de Tarbes). A travers des contrats europeens, ce sont joints au groupe des chercheurs de l’université de Florence (Italie), de Varsovie(Pologne), et de Laval (Québec).

Partenaires ou secteurs d’activités

ADEME, Minitère de l’agriculture, Centre technique du bois et de l’ameublement, CRITT Bois.

Le partenariat industriel est difficile avec les acteurs de la transformation, les professionnels les plus proches de l’activité de recherche sont les outilleurs et les fabricants de machines.

 Haut de page