Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu secondaire | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

IUT de TARBES

Recherche

Recherche une formation

Menu principal

Accueil  >  Recherche & transfert de technologie > Sciences humaines et sociales  > Etude du rôle de la communication dans les processus d’émergence et de transformation des organisations

Etude du rôle de la communication dans les processus d’émergence et de transformation des organisations

Présentation

Le « phénomène bureaucratique » (Crozier, 1963) vit une période de mutation caractérisée par une diversité, volatilité et interdépendance accrues des formes organisationnelles. Ces organisations – leurs symboles, leurs artefacts, leurs représentants – occupent une place croissante dans le fonctionnement des sociétés modernes et dans la vie des individus (Power, 1995). La recherche en « communication organisationnelle » s’intéresse au rôle des processus, dispositifs et activités de communication dans ces transformations.

Inscrite dans le projet scientifique du Lerass (cf fig 1), cette recherche vise à approfondir l’idée selon laquelle la communication est constitutive de l’organisation – ou organisante - (Bouzon, 2004 ; Putman, 2001 ; Taylor, 2000 ; Gramaccia, 1999).

L’accent est mis sur trois types de communication organisante (cf fig 2) :

  • communication normative (relative aux règles),
  • communication épistémique (relative aux savoirs),
  • communication discursive (relative aux langages).
Fig 1 : Le contexte scientifique de la recherche - GIF - 21.8 ko
Fig 1 : Le contexte scientifique de la recherche

CONTRIBUTIONS ATTENDUES

Cette recherche est structurée par trois programmes de recherche consacrés chacun à un type de communication organisante (règles de sécurité, savoirs gestionnaires, language comptable).

L’hypothèse générale est que la dynamique des interdépendances entre ces trois types de communication explique de nombreux aspects du changement organisationnel :

  • Historiques : offrir une grille d’analyse des transformations inter-organisationnelles au cours du XXième siècle
  • Managériaux : éclairer certaines contradictions, paradoxes, zones d’ombre des processus de transformation intra-organisationnelle
  • Prospectifs : proposer des hypothèses concernant l’évolution future des organisations contemporaines

Les premiers résultats invitent à porter un regard tout à la fois critique et optimiste sur les mutations en cours. Critique car la dilution croissante des distinctions antérieures (interne/externe, formel/informel, Hiérarchique/fonctionnel, écrit/oral) met en péril la formation de collectifs stables capables d’organiser non seulement la vie économique mais aussi la vie sociale.

Optimiste parce que les capacités d’invention humaine en matière d’organisation de leurs ressources normatives, épistémiques et discursives semblent illimitées.

Fig 2 : Modèle des interdépendances entre types de communication organisante - GIF - 8.5 ko
Fig 2 : Modèle des interdépendances entre types de communication organisante

Programmes de recherche

Les règles de sécurité

  • Partenariat : Recherche menée dans le cadre d’une cotutelle de thèse entre l’équipe Organicom (Lerass, Toulouse) et l’équipe « Communication, Organisation et Sociétés » (Mica, Bordeaux).
  • Méthodologie : Analyse longitudinale (1980-2010) de la constitution d’un corpus de procédures, normes, guides… portant sur la sécurité au travail dans l’industrie pétrochimique.
  • Principale publication :
    • Fauré B., (2010). "L’agentivité textuelle entre metatextualité et performativité : le cas des Operguid dans l’industrie pétrochimique", Etudes de Communication, n°34, p. 61-74.

Les savoirs gestionnaires

  • Partenariat : Recherche menée dans le cadre du projet du Grapp (Groupe de Recherche sur les Pédagogies Par Projet, IUT Tarbes) en collaboration avec l’IUFM (Toulouse).
  • Méthodologie : Analyses comparatives et expérimentales du rôle de la pédagogie par projet dans l’enseignement de la gestion.
  • Principale publication :
    • Fauré B., Pernin J.L., Girard F., Aissani Y., Tricot A., (2008). "Le groupe de recherche sur les apprentissages par projet à l’IUT de Tarbes. Bilan intermédiaire et perspectives", Revue ESSACHESS, n° 1-2, p. 201-207.

Le langage comptable

  • Partenariat : Recherche menée dans le cadre d’un travail de thèse au sein du Lerass.
  • Méthodologie : Analyse des dynamiques interactionnelles lors de la budgétisation des projets de construction dans une entreprise de BTP.
  • Principale publication
    • Fauré B., Brumman B., Giroux N. & Taylor J., (2010). "The calculation of business, or the business of calculation ? Accounting as organizing through everyday communication”, Human Relations, vol 63, n° 8, p. 1249-1273.

Valorisation

Cette recherche n’a pas de visée opérationnelle directe.

Elle peut cependant aider indirectement les décideurs en soulignant :

  • des contradictions de la gestion de la sécurité (peut-on avouer que le risque existe ?)
  • des paradoxes de l’enseignement de la gestion (est-ce vraiment utile ?)
  • des zones d’ombre des systèmes d’information comptables et budgétaires (Pourquoi la transparence est-elle « compliquée » ?)

 Haut de page